gastrointestinal-endoscopy-1506
Juin 2015

Gastrointestinal Endoscopy

Balancing risk and reward: a critical review of the intragastric balloon for weight loss. SH. GAUR.

GASTROINTEST ENDOSC 2015; 81: 133-1336.

Dans les années 80, le ballon intragastrique a fait fureur dans le traitement de l’obésité aux USA, certains médecins ne faisant plus que cela et tout ça sans évaluation sérieuse, sans essais contrôlés. En raison des effets secondaires (migration, fuites, …) et d’évaluations moins optimistes, ces ballons ont été retiré du marché.
Une nouvelle génération de ballons améliorés est apparue. Cette analyse critique basée sur 436 articles dont 155 ont fait l’objet d’une évaluation détaillée concerne le modèle le plus fréquent: ORBERA. La pose d’un ballon pendant 3 mois (le max. recommandé est de 6 mois, période après laquelle les complications augmentent) entraine une perte de poids moyenne de 12,9 kg, en association avec régime et exercices physiques (qui, en l’absence de ballon, entrainent une perte de poids de 5 kg). 6 à 12 mois après le retrait du ballon, 52% de la perte de poids persiste. Et si nécessaire, un nouveau ballon peut être posé.
Les auteurs positionnent la technique entre le régime et la chirurgie bariatrique. Elle pourrait être utile quand la chirurgie n’est pas disponible, par exemple en Afrique subsaharienne.