gastrointestinal-endoscopy-1206
Juin 2012

Gastrointestinal Endoscopy

GUIDELINE – Appropriate use of GI endoscopy.

GASTROINTEST ENDOSC 2012; 75: 1127-1131.

Une revue des différentes techniques endoscopiques: indications – non-indications – contreindications.
J’ai appris qu’il n’était généralement pas indiqué de pratiquer: une gastroscopie dans le cadre de la surveillance de gastrite atrophique, anémie pernicieuse, polypes fundiques ou hyperplasiques, métaplasie intestinale, gastrectomie pour pathologie bénigne – une colonoscopie à la recherche d’une lésion primitive, d’un cancer métastatique en l’absence de symptômes coliques – si cela n’influence pas le traitement – une vidéocapsule chez les patients porteurs de pacemaker.

 

Duodenal bulb biopsies for diagnosing adult coeliac disease: is there an optimal biopsy site? M. KURIEN

GASTROINTEST ENDOSC 2012; 75: 1190-1196.

Rappel: les biopsies du bulbe permettent de révéler une atrophie uniquement dans le bulbe chez 18% des patients diagnostiqués comme coeliaques. Elément nouveau: une sensibilité de 100% est obtenue si 2 biopsies sont réalisées, l’une à 9h, l’autre à 12h.

 

Prevalence of missed adenomas in patients with inadequate bowel preparation on screening colonoscopy. RV. CHOKSKI.

GASTROINTEST ENDOSC 2012; 75: 1197-1203.

373 patients avec une préparation colique insuffisante (selles semi-solides qui ne peuvent être aspirées et moins de 90% de la surface colique visualisée) ont été analysés. Parmi les 138 qui ont eu une seconde coloscopie un polype (au moins) a été retrouvé chez 33,8% (et des lésions avancées chez 18%). 2/3 des lésions étaient proximales c’est-à-dire en amont de l’angle splénique. Les auteurs suggèrent en cas de mauvaise préparation, d’interrompre l’examen plutôt que de manquer des lésions chez un patient qui pourrait être faussement rassuré et ne pas revenir pour un contrôle.

 

Endoscopic appearance of proximal colorectal neoplasms and potential implications for colonoscopy in cancer prevention. EJA RONDAGH.

GASTROINTEST ENDOSC 2012; 75: 1218-1225.

Les polypes adénomateux avec dysplasie de haut grade ou cancers (lésions avancées) sont, en amont de l’angle splénique c’est-à-dire proximaux sont par rapport aux autres, plus souvent petits: 45% VS 19% et non polypoïdes: 37% VS 12%. Voilà qui justifie un examen soigné du colon proximal (bien préparé) et qui explique l’effet préventif de la coloscopie de dépistage, pour le cancer du colon, moins marqué au niveau du colon droit.