gastrointestinal-endoscopy-1504
Avril 2015

Gastrointestinal Endoscopy

Colonoscopic polypectomy. TECHNICAL REVIEW. NG. BURGESS

GASTROINTEST ENDOSC 2015; 81: 813-835.

La revue de la société d’endoscopie américaine (GASTROINTEST ENDOSC) présente de plus en plus des « guideline » (par exemple: bowel preparation before colonoscopy – the role of ERCP in benign diseases of the biliary tract) et des « technical review » (the endoscopic management of pancreatic pseudocysts – colonic polypectomy) incluant des vidéos. La revue technique de la polypectomie colique inclut près de 50 photos et 140 références. A retenir: pour les minipolypes (<5mm)) la résection à l’anse froide (sans courant) est conseillée en incluant 1 à 2 mm de tissu normal (la résection à l’aide d’une pince à biopsie sans courant est déconseillée car laissant du tissu près d’une fois sur 2) – les polypes de moins d’1 cm peuvent aussi être réséqués à l’anse sans courant et les anticoagulants ne doivent pas nécessairement être interrompus – pour les polypes pédiculés de plus de 20 mm ou dont le pédicule est de plus de 5 mm un clip ou une anse prophylactique sont conseillés. Etc…

 

In vivo histopathology using endocytoscopy for non-neoplastic changes in the gastric mucosa: a prospective pilot study. H. SATO.

GASTROINTEST ENDOSC 2015; 81: 875-881.

L’endocystoscopie est un examen endoscopique microscopique à l’aide d’un endoscope avec un grossissement de 380. 64 patients ont été examinés, permettant d’affirmer une muqueuse histologiquement normale dans 100% des cas, une gastrite chronique dans 62%, une atrophie dans 40% et une métaplasie dans 100%. Quand la muqueuse est normale, il n’y a jamais de Helicobacter pylori. RAPPEL: une muqueuse histologiquement normale est la preuve absolue de l’absence de HP, les autres cas peuvent être de faux négatifs.

 

The in-hospital mortality rate for upper GI hemorrhage has decreased over 2 decades in the United States: a nationwide analysis. MS. ABOUGERGI.

GASTROINTEST ENDOSC 2015; 81: 882-888.

On a longtemps dit que la mortalité de l’hémorragie digestive haute n’avait pas changé et supposé que ceci était lié à l’âge plus avancé et l’état général plus altéré des patients. Cette étude portant sur 20 ans (1989 à 2009) et sur un grand nombre de patients ‘> 200.000 par an) montre que la mortalité a diminué de 4,5% en 1989 à 2,1% en 2009 (et pour les hémorragies liées aux varices de 10,7% à 5,6%). Cette réduction est plus marquée que la réduction globale de la mortalité hospitalière toutes causes. Cette réduction est associée à une augmentation de l’endoscopie précoce (de 36 à 54%) et de la thérapeutique endoscopique (de 10 à 27%) malgré la réduction de la durée de séjour de 4,5 à 2,8 jours, dont le prix a doublé (de 9249 dollars US à 20370).

 

Emergency video capsule endoscopy in patients with acute severe GI bleeding and negative upper endoscopy results. C. SCHLAG.

GASTROINTEST ENDOSC 2015; 81: 889-895.

88 patients avec du méléna, des selles rouge foncé, une instabilité hémodynamique, une chute d’hémoglobine >> 2 g/jour et/ou un besoin de transfusion de 2 unités ont été inclus dans cette étude allemande. Tous les patients ont eu endéans les 24 heures de leur admission une gastroscopie (tous ont reçu préalablement une injection de 250 mg d’érythromycine IV pour vider l’estomac). La gastroscopie a montré des lésions avec stigmates de saignement récent chez 49 et un saignement actif chez 19. Chez les 20 autres, 500 cc de PEG ont été instillé dans le duodénum et une vidéocapsule placée. Dans 75% des cas (15/20) un diagnostic positif a été possible: angiodysplasie du grêle (n=7), du caecum (n=2), saignement actif sans lésion du grêle (n=4), ulcère du caecum (n=1), sang dans le caecum (n=1). Dans les 5 cas restants, la coloscopie a incriminé au niveau du colon gauche des diverticules (n=2) ou un ulcère (n=1).
Il y aurait donc intérêt à rapprocher la vidéocapsule de l’épisode hémorragique pour révéler les saignements non liés à l’angiodysplasie et qui paraissent sans lésions (et sans lendemain?).

 

Volatile organic compounds in bile for early diagnosis of cholangiocarcinoma in patients with primary sclerosing cholangitis. V. MAVANEETHAM.

GASTROINTEST ENDOSC 2015; 81: 943-949.

Sans doute un article précurseur de tests respiratoires dans le diagnostic de cancer. Dans cet article, des échantillons de bile ont été analysés par spectomètre de masse et ont permis dans 90% (cad chez 10 patients sur 11 ayant un cancer) de faire le diagnostic grâce à 3 composés organiques volatiles (acrylonitile – 3 – methylhexane – benzène).

 

Transmission of carbapenem – resistant Enterobacteriacae during ERCP: time to revisit the current reprocessing guidelines. ZL. SMITH

GASTROINTEST ENDOSC 2015; 81: 1041-1045

ALERTE: Après le diagnostic d’une infection à CRE (Carbapemen Resistant Entorobacteriacae), en fait une infection biliaire à Ecoli MDM-1 chez un patient, les 27 patients ayant eu une duodénoscopie avec le même instrument ont été tracé et 3 d’entre eux ont eu une infection avec le même germe. Et pourtant, les recommandations de désinfection ont été suivies. Des infections à CRE ont ainsi été décrites par le CDC dans 47 états américains.