gastroenterology-1605-special-issue
Mai 2016

Gastroenterology Special Issues

ROME 4  Functional disorders: disorders of brain-gut interaction.

La nécessité d’avoir des critères diagnostiques des maladies fonctionnelles du tube digestif et une classification de celles-ci a abouti à la publication d’un livre, ultérieurement considéré comme le consensus de Rome 1. Les données ont été révisées en 2000 (Rome 2), 2006 (Rome 3) et en 2016 (Rome 4).

  La dernière révision a, comme les autres, fait l’objet d’un livre et d’un numéro spécial de GASTROENTEROLOGY, d’un peu plus de 230 pages, une véritable mine d’informations qui vont de la physiopathologie au traitement, traitant d’abord d’aspects généraux comme les aspects pharmacologiques des troubles fonctionnels du tube digestif et ensuite les différents organes, de l’œsophage à l’anus.

  Relevons quelques changements:
–   La terminologie. Le terme fonctionnel est évité en raison de son aspect peu spécifique et parfois stigmatisant. Ainsi le terme douleurs abdominales fonctionnelles est remplacé par douleurs abdominales à médiation centrale (centrally mediated abdominal pain syndrome), troubles fonctionnels digestifs par désordres de l’interaction tube digestif-cerveau (disorders of gut-brain interaction), incontinence fécale fonctionnelle par incontinence fécale.
–   L’hypersensibilité au reflux est une nouvelle entité: il s’agit de patients très sensibles à un reflux considéré comme physiologique qu’ils ressentent sous forme de pyrosis. Ceci s’ajoute à l’entité: brûlures fonctionnelles qui elles surviennent en l’absence d’épisodes de reflux et ne répondront donc pas aux IPP.
–   Autre nouvelle entité: « narcotic bowel syndrome » (opioid-induced gastrointestinal hyperalgeria). Il s’agit de patients souffrant en permanence, souffrance entretenue par les opiacés et dont le traitement est une cure de sevrage à l’hôpital.