gastroenterology-1309
Septembre 2013

Gastroenterology

Persistence of non dysplastic Barrett’s esophagus identifies patients at lower risk for esophageal adenocarcinoma: Results of a large multicenter cohort. S. GADDAM.

GASTROENTEROLOGY 2013; 145: 548-553.

1401 patients porteurs d’un œsophage de Barrett ont eu entre 1 et 5 endoscopies avec les biopsies recommandées (biopsies des 4 cadrans – tous les 2 cm de muqueuse métaplasique). Si le 1ier examen ne montre pas de dysplasie, le risque d’adénocarcinome est de 0,32% par an. Chaque examen de contrôle négatif cad sans dysplasie, diminue ce risque qui est de 0,11% lors du 5ième examen négatif.

 

Identification of molecular subtypes of gastric cancer with different responses to PI3-kinase inhibitors and 5-fluorouracil. Z. LEI.

GASTROENTEROLOGY 2013; 145: 554-565.

Encore un pas vers les traitements dits « personnalisés ». L’analyse moléculaire des profils génétiques de 248 cancers gastriques suggère plusieurs profils. Les patients qui ont un profil qualifié de métabolique ont une survie prolongée quand le traitement chirurgical est associé à l’administration de 5FU.

 

Equal efficacy of endoscopic and surgical cystogastrostomy for pancreatic pseudocyst drainage in a randomized trial. S. VARADARAJULU.

GASTROENTEROLOGY 2013; 145: 583-590.

Cette étude de 40 patients avec un pseudokyste pancréatique, remarquable car les patients ont été randomisés entre chirurgie par laparotomie et traitement endoscopique, montre des résultats semblables, la seule récidive de pseudokyste étant observée chez un patient opéré. Le traitement endoscopique était également associé à: une hospitalisation plus coure – un coût moins élevé – une santé physique et mentale meilleure.