gastroenterology-1110
Octobre 2011

Gastroenterology

Early mucosal healing with infliximab is associated with improved longterm clinical outcomes in ulcerative colitis. JF. COLOMBEL.

GASTROENTEROLOGY 2011; 141: 1194-1201.

Cette étude prospective randomisée de l’infliximab dans la colite ulcéreuse (ACT-A et ACT-2) confirme les résultats d’une étude rétrospective portant sur 5 ans: la guérison muqueuse précoce (à 8 semaines) améliore le pronostic (à 54 semaines) – pas de colectomie par exemple en cas de guérison muqueuse (versus 20% en cas de lésions persistantes importantes).

 

A conservative and minimally invasive approach to necrotizing pancreatitis improves outcome. HC. VAN SANTVOORT.

GASTROENTEROLOGY 2011; 141: 1254-1263.

Cette superbe étude prospective multicentrique néerlandaise a inclus sur 5 ans 639 patients avec une pancréatite aigue sévère (jugée sur des critères CT – score de Balthazar). La mortalité globale est de 15%. 62% ont eu un traitement conservateur avec une mortalité de 7%. 38% ont eu une intervention avec une mortalité de 27%. Un délai plus long avant une intervention diminue la mortalité: 56% de 0 à 14 jours – 26% de 15 à 25 jours – 15% à plus de 29 jours. Un drainage par cathéter a été la première intervention dans 2/3 des cas mais ce traitement n’a suffi que dans 1/3 des cas. La laparotomie est associée à une morbidité élevée et une mortalité significative, surtout réalisée en urgence et dans les premiers jours: 78% de mortalité. La nécrosectomie rétropéritonéale par coelioscopie est l’approche de choix. La nécrosectomie endoscopique, débutante, semble avoir peu de complications.