gastroenterology-1506
Juin 2015

Gastroenterology

Population – representative incidence of drug-induced acute liver failure based on an analysis of an integerated health care system. DS. GOLDBERG.

GASTROENTEROLOGY 2015; 148: 1353-1361.

Cette étude de population (5 millions en Californie) portant sur 7 ans que 51,6% des hépatites fulminantes sont dues à des médicaments et parmi eux 56% sont dus à la prise de paracétamol (mortalité de 5,6% VS 21,4% pour les autres). Les herbes et compléments diététiques sont responsables de 18,8%.

 

Features and outcomes of 899 patients with drug-induced liver injury: THE DILIN prospective study. N. CHALASANI.

GASTROENTEROLOGY 2015; 148: 1340-1352.

Une étude prospective des atteintes médicamenteuses hépatiques (DILIN = drug induced liver injury network) a relevé entre 2004 et 2013, 899 cas parmi les institutions académiques participant au relevé. Les antibiotiques sont en cause dans 45% des cas, les herbes et compléments alimentaires dans 16%. Parmi les antibiotiques la combinaison amoxicilline clavulanate rend compte de près du quart des hépatotowiques (n=91), suivis par l’isoniazide (n=48), la nitrofurantoine (n=42), la cominaison sulfamethoxazole – trimethoprim (n=31), la minocycline (n=28). La mortalité est plus élevée en cas de maladie préexistante (16% VS 5,2%).