gastroenterology-0906
Juin 2009

Gastroenterology

Reactivation of IBD in a mouse model of depression. JE. GHIA.

GASTROENTEROLOGY 2009; 136: 2280-2288.

Une dépression induite réactive une colite quiescente chez l’animal. L’éditorial qui commente l’article ajoute d’autres éléments. Une étude canadienne montre que: le risque de dépression majeure est multiplié par 2,2 – la dépression précède souvent la maladie inflammatoire qui apparaît plus tôt. Les patients IBD ont plus de dépressions. Les antidépresseurs tricycliques agissent (entre autres) en restaurant la fonction antiinflammatoire du parasympathique. Voilà sinon une renaissance de l’hypothèse psychosomatique, un aspect important dans l’approche des malades… et peut-être dans leur traitement.