gastroenterology-0907
Juillet 2009

Gastroenterology

Proton-pump inhibitor therapy induces acid-related symptoms in healthy volunteers after withdrawal therapy. C. REIMER.

Le rebond acide après un traitement antisécrétoire (IPP) est connu. Cette étude réalisée chez 120 volontaires montre qu’après prise de 40 mg d’esomeprazole pendant 8 semaines, 44% deviennent symptomatiques (par exemple ont un reflux acide nouveau pour eux) et 20% le sont toujours un mois plus tard ! C’est un argument en faveur, par exemple, du traitement progressif (stepup) du reflux et un motif de prudence dans le traitement symptomatique de la dyspepsie.

 

Early changes in blood urea nitrogen predict mortality. BV. WV.

GASTROENTEROLOGY 2009; 137: 129-135.

Dans une base de données de plusieurs milliers de patients hospitalisés pour pancréatite aiguë, un taux d’urée anormal à l’admission multiplie par 2,9 la mortalité et une augmentation de l’urée après 24h l’augmente significativement (x 2,2 pour chaque augmentation de 10 mg/dl).