gastroenterology-1112
Décembre 2011

Gastroenterology

Non steroidal anti-inflammatory drugs and statins have chemopreventive effects in patients with Barrett’s esophagus. F. KASTELEIN.

GASTROENTEROLOGY 2011; 141: 2000-2008

38 des 570 patients (7%) suivis pendant près de 5 ans ont développé une dysplasie de haut grade ou un cancer. L’usage régulier d’antiinflammatoires ou de statines réduit de moitié (HR – hazard ratio – 0,47 – 0,46) ce risque. L’usage combiné le réduit de ¾ (HR 0,22). L’aspirine à faible dose réduit le risque de façon non significative.

 

A conservative and minimally invasive approach to necrotizing pancreatitis improves outcome. HC. VAN SANTVOORT.

GASTROENTEROLOGY 2011; 141: 1254-1263.

Cette superbe étude prospective multicentrique néerlandaise a inclus sur 5 ans 639 patients avec une pancréatite aigue sévère (jugée sur des critères CT – score de Balthazar). La mortalité globale est de 15%. 62% ont eu un traitement conservateur avec une mortalité de 7%. 38% ont eu une intervention avec une mortalité de 27%. Un délai plus long avant une intervention diminue la mortalité: 56% de 0 à 14 jours – 26% de 15 à 25 jours – 15% à plus de 29 jours. Un drainage par cathéter a été la première intervention dans 2/3 des cas mais ce traitement n’a suffi que dans 1/3 des cas. La laparotomie est associée à une morbidité élevée et une mortalité significative, surtout réalisée en urgence et dans les premiers jours: 78% de mortalité. La nécrosectomie rétropéritonéale par coelioscopie est l’approche de choix. La nécrosectomie endoscopique, débutante, semble avoir peu de complications.