Août 2016

Endoscopy

Measures to improve microbial quality surveillance of gastrointestinal endoscopes. PH. SALIOU.

ENDOSCOPY 2016: 48: 704-710.

L’étude a porté sur 762 échantillons prélevés après désinfection de différents endoscopes ayant observe les procédures de désinfection recommandées. 34,6% des échantillons n’étaient pas stériles (<25 CFU – Colony forming units et absence de germes significatifs comme Pseudomonas aeruginosis et d’autres). Ce taux élevé est peut-être lié à deux facteurs. Le premier est l’utilisation dans tous les canaux d’un liquide de prélèvement (NPD buffer and sodium thiosulfate) qui peut recueillir du biofilm et neutraliser l’acide peracétique plutôt que le sérum physiologique ou l’eau distillée.   Le deuxième facteur est une période d’incubation, de culture prolongée à une semaine: seuls 55% des endoscopes contaminés avaient une culture positive après deux jours. Bonne nouvelle: l’usage d’armoires ou les endoscopes sont « pendus » diminue fortement le risque de contamination (le Pseudomonas adore l’humidité qui l’aide à former un biofilm). Moins bonne nouvelle: les endoscopes de plus de 4 ans ont 3 x plus de risque de contamination.