clinical-gastroenterology-and-hepatology-1605
Mai 2016

Clinical Gastroenterology and Hepatology

Gastroesophageal acid reflux control 5 years after antireflux surgery, compared with long-term esomeprazole therapy. JG. HATLEBAKK.

CLIN GASTROENTEROL HEPATOL 2016; 14: 678-695.

L’analyse de la pHmétrie de 24h a été faite 6 mois et 5 ans après chirurgie antireflux par voie laparoscopique chez 116 patients et comparée à 151 patients sous omeprazole. L’ensemble des patients faisait partie d’une étude prospective randomisée portant sur l’efficacité et la sécurité des deux types de traitement. Dans le groupe chirurgical, où le reflux acide était de 8,6% avant l’opération, l’acidité dans l’œsophage était réduite à 0,7% après 6 mois et après 5 ans. Dans le groupe médical, le reflux était de 8,8% avant traitement, 2,1% après 6 mois d’omeprazole (20 ou 40 mg) et de 1,9% après 5 ans.

 

Features and progression of potential celiac disease in adults. U. VOLTA.

CLIN GASTROENTEROL HEPATOL 2016; 14: 686-693.

La maladie coeliaque « potentielle » est diagnostiquée chez les patients ayant les marqueurs sérologiques (anticorps antitransglutaminase) et génétiques (HLA– Q2 et on HLA-DQ8) dont les biopsies duodénales sont normales. Sur une période de 10 ans, parmi 735 cas de maladie coeliaque, 77 répondaient à cette définition. 61 patients étaient « symptomatiques »: diarrhée – perte de poids – aphte – anémie. Un régime sans gluten a fait disparaitre les anomalies et normaliser les anticorps antitransglutaminase. Inversément, parmi les 16 patients sans symptômes ni anomalies, un régime normal poursuivi les trois années suivantes n’a entrainé une atrophie villositaire que chez un patient.
Depuis le diagnostic « classique » de la maladie coeliaque avec atrophie villositaire, deux groupes de patients sont apparus qui tous deux répondent au régime sans gluten: la maladie coeliaque potentielle (voir ci-dessus) et la sensibilité au gluten (où tous les tests sont négatifs).