clinical-gastroenterology-and-hepatology-1507
Juillet 2015

Clinical Gastroenterology and Hepatology

Endoscopic mucosal impedance measurements correlate with eosinophilia and dilation of intercellular spaces in patients with eosinophilic esophagitis. DA. KATZKA.

CLIN GASTROENTEROL HEPATOL 2015; 13: 1242-1248.

La mesure de l’impédance au niveau de la muqueuse oesophagienne montre une baisse de l’impédance (et donc une augmentation de la perméabilité) dans l’oesophagite à éosinophiles. Et ceci peut être mesuré avec une sonde passant dans l’endoscope. Bientôt l’endoscopiste pourra non seulement voir la muqueuse oesophagienne mais confirmer l’intégrité muqueuse (absence de reflux – absence d’éosinophiles) microscopique en cas de plaintes oesophagiennes.

 

Gastric cancers missed during endoscopy in England. G. CHADWICK.

CLIN GASTROENTEROL HEPATOL 2015; 13: 1264-1270.

Parmi 2727 patients avec un cancer gastrique, 8,3% ont eu une endoscopie entre 3 et 36 mois auparavant. Il s’agissait plus souvent de cancers précoces (d’où l’importance d’un examen soigneux avec biopsie des anomalies), de patients jeunes et de sexe féminin. Parmi les patients ayant eu une endoscopie 3 à 6 mois, auparavant, 2/3 avaient un diagnostic d’ulcère bénin. Cela rappelle une époque où tout ulcère gastrique était associé à 10 biopsies et où la guérison était contrôlée endoscopiquement!

 

Identification and characterization of cefazolin-induced liver injury. SA. ALQAHTANI

CLIN GASTROENTEROL HEPATOL 2015; 13: 1328-1336.

A SAVOIR: une seule dose de cefazoline – le plus souvent utilisée en antibioprophylaxie en chirurgie, et donc ignorée du patient – peut être hépatotoxique. Cet article en relève 19 cas (parmi un registre de 1212 cas d’hépatotoxicité). Cela survient 3 à 23 jours après l’injection. Tous les patients ont eu du prurit, certains des manifestations immunoallergiques (fièvre, rash, éosinophilie). Le tableau est plutôt cholestatique et ressemble à celui causé par l’association amoxicilline – clavulanate.