clinical-gastroenterology-and-hepatology-1301
Janvier 2013

Clinical Gastroenterology and Hepatology

Discontinuation of low-dose aspirin therapy after peptic ulcer bleeding increases risk of death and acute cardiovascular events. M. DEROGAR.

CLIN GASTROENTEROL HEPATOL 2013; 11: 38-42.

Cette étude suédoise inclut 188 patients prenant de l’aspirine faiblement dosée chez lesquels une hémorragie digestive haute due à un ulcère est  survenue. 47 d’entre eux ont arrêté l’aspirine (40%). Pendant une période de suivi de 2 ans en moyenne, le risque de décès ou d’accident vasculaire aigu, cardiaque ou cérébral est multiplié par 7 chez ceux qui ont arrêté l’aspirine pendant les six premiers mois après l’hémorragie.

 

Association between depressive symptoms and incidence of Crohn’s disease and ulcerative colitis: Results from the nurses’health study. A. ANANTHAKRISHNAN.

CLIN GASTROENTEROL HEPATOL 2013; 11: 57-62.

Une étude de cohorte portant sur un large groupe d’infirmières (152-461) suivies pendant plus de 10 ans en moyenne montre que les symptômes dépressifs augmentent le risque de déclenchement d’une maladie de Crohn (x 2,39) mais pas celui de colite ulcéreuse.

 

Annual incidence of hepatocellular carcinoma among patients with alcoholic cirrhosis and identification of risk groups. A. MAMCEBO.

CLIN GASTROENTEROL HEPATOL 2013; 11: 95-101.

Les données d’un groupe de 450 patients âgés de 40 à 75 ans avec une cirrhose alcoolique child-Pugh A ou B ont été analysés de façon prospective. Le risque annuel d’hépatocarcinomes est de 2,5% par an. L’âge et le taux de plaquettes (<125.000/mm³) permettent de distinguer (> 55 ans) 3 groupes de risque différent: 0,3% de risque annuel d’hépatocarcinome en l’absence de facteurs de risque – 2,6% lorsque un facteur est présent – 4,8% lorsque les deux facteurs sont présents. Chez les plus jeunes (<55 ans) avec un taux de plaquette normal, le risque semble donc faible.