revue-des-revues
Janvier 2009

American Journal Of Gastroenterology

Elevated serum creatinine as a marker of pancreatic necrosis in acute pancreatitis. MUDDANA V.

AM J GASTROENTEROL 2009; 104: 164-170.

Dans cette étude de plus de cent patients, une élévation de la créatinine > 1,8 mg/dl dans les 48 premières heures quasi se retrouve exclusivement (14/15) en cas de nécrose (valeur prédictive positive 93%). L’étude confirme la valeur pronostique de l’hématocrite à l’admission: un hématocrite < 44.8 a une valeur prédictive négative pour la nécrose de 89%.

 

How I manage H.pylori-negative, NSAID/aspirin – negative peptic ulcers. Mc COLL KEL.

AM J GASTROENTEROL 2009; 104; 190-193.

Première étape: vérifier que le patient n’est pas HP positif (utiliser plus d’une méthode diagnostique – utiliser un test respiratoire – vérifier que la sérologie est négative) et ne prend ni AINS, ni aspirine – même pour le cœur. Deuxième étape: rechercher les causes inhabituelles: un autre médicament (biphosphonates – fer) – un cancer (biopsier l’ulcère duodénal) – une autre infection (H Heilmannii – CMV) – un Zollinger-Ellison. Si l’ulcère est vraiment idiopathique, il faut un traitement chronique aux IPP, souvent à doses plus élevées, car il y a souvent une hypersécrétion acide associée.